Démarré en janvier 2017, le Projet de Gouvernance Économique et de Participation a franchi en 2019, la première moitié de sa durée qui devra s’arrêter en décembre 2021.

Selon les mécanismes de suivi et d’évaluation du Projet, il est prévu une évaluation indépendante à mi parcours dudit projet.

Se conformant aux dispositions de l’accord de financement, la Banque mondiale et le Gouvernement du Burkina Faso ont sollicité les services d’un cabinet d’étude pour conduire cette importante mission. C’est ainsi que le Groupement de Cabinet d’Ingénierie Fiscale et Juridique, Études-Recherches (CIFISCJUR)/Performance Afrique a été sélectionné pour conduire l’évaluation. . Il a démarré sa mission le lundi 14 octobre 2019 par un atelier de cadrage avec l’Unité de Coordination du Projet.

L’évaluation indépendante à mi-parcours vise à fournir une analyse des résultats atteints au regard des cibles fixés dans la matrice des résultats et des ressources, d’identifier les facteurs internes et externes ayant affecté les performances du programme, et de proposer des mesures correctives.

Le rapport définitif de l’étude est attendu au plus tard en décembre 2019.